Imprimer

Sylvaine Conord est maître de conférences en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense (département de sociologie), anthropologue-photographe membre du Laboratoire d’Anthropologie urbaine du C.N.R.S. (Ivry, U.P.R. 34). Depuis 2003, elle délivre des cours en anthropologie visuelle et sociologie de l’image à l’université de Paris X-Nanterre. De 1994 à 2003, elle a enseigné dans divers établissements : universités de Lille 3 (U.F.R. Arts et culture), de Paris V - René Descartes, d’Evry Val d’Essonne, de Paris X-Nanterre, IUT de Nantes, E.T.S.U.P., E.N.S (formations pour travailleurs sociaux).

Elle a effectué ses études à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, où elle a soutenu sa thèse intitulée Usages et fonctions de l’image en anthropologie. Des cafés bellevillois (Paris XXe) à l’île de Djerba (Tunisie) : échanges entre des femmes juives d’origine tunisienne et une anthropologue-photographe (18 déc. 2001, dir. de thèse, Carmen Bernand). Avant d’entreprendre ses recherches doctorales, elle a également suivi une formation technique en photographie et vente, à l’Ecole des métiers de l’image (C.C.I.P., Gobelins, Paris XIIIe), à la suite de laquelle elle a réalisé quelques reportages photographiques documentaires en Europe, aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est. Elle a participé à quelques expositions collectives de photographies, en présentant des images et des textes extraits de ses travaux en anthropologie visuelle.

Ses travaux de recherche portent sur les fonctions et les usages de la photographie en anthropologie à travers l’approche de divers terrains en milieu urbain : trajets et migrations, modes de sociabilité dans les cafés (Paris), "les mal-logés de la place de la Réunion" (Paris XXe), pratiques spatiales et représentations sociales (Argenteuil, Mons-en-Baroeul, La Courneuve), enquête exploratoire sur le thème de l’habitat (Capetown, Afrique du Sud). Dans le cadre de sa thèse, elle a considéré la photographie comme un instrument de recherche à part entière dans l’approche des trajectoires sociales et familiales, des croyances (observation du pèlerinage Lag ba Omer, Israël, Tunisie) et des modes de sociabilités de femmes juives originaires de Tunisie fréquentant les cafés parisiens du quartier parisien de Belleville. Actuellement, en collaboration avec Anne Steiner (maître de conférences en sociologie à Paris 10 Nanterre), elle réactualise ses données audiovisuelles sur plusieurs cafés bellevillois.

Haut de la page de Sylvaine Conord